icon burger

2017

Je suis heureuse de vous présenter la deuxième édition du Festival ICE qui aura lieu à Saint-Jean-du-Doigt et à Plougasnou du 29 juin au 2 juillet 2017. Elle accueillera des créateurs engagés originaires de toute l’Europe. Avec ICE, je souhaite promouvoir les écritures contemporaines liées aux arts de la scène, aux arts plastiques, au cinéma et à la littérature, en articulant un ancrage régional et international.

C’est la raison pour laquelle j’ai eu envie d’inaugurer la deuxième édition avec Incandescences, un spectacle en breton et en russe, avec Annie Ebrel, Hélène Labarrière, et André Marcowicz, sur une proposition de Françoise Morvan. Dans cette même volonté d’ouverture, des artistes venues du Danemark et d’Italie, comme Camilla Graff Junior et NicoNote, partageront leurs créations avec les habitants au cours d’ateliers participatifs en amont du festival.
« Autoportrait à » est le thème que j’ai choisi pour les premières éditions de ces rencontres interdisciplinaires. Quand nous nous dédions au portrait, souvent un autoportrait se dessine en creux, et inversement. Je privilégie donc des propositions qui articulent l’intime et le politique et pour lesquelles le dialogue avec l’autre est central. Avec le Festival ICE je souhaite aussi mettre en lumière les minorités, qu’il s’agisse de minorités linguistiques, sexuelles ou politiques. Rendre visible, c’est donner la parole à celles et à ceux qui en sont privés, qui n’ont pas, ou plus, la possibilité de le faire. Représenter ne signifie pas parler à leur place mais ouvrir des espaces d’expression. C’est pourquoi je suis honorée d’accueillir comme invitée d'honneur Assa Traoré, porte parole emblématique du collectif contre les violences policières " La Vérité pour Adama" qui présentera son livre Les lettres à Adama. Dans ce même horizon de décloisonnement critique et de subversion, le spectacle Letzlove - Portrait(s) Foucault de Pierre Maillet fera écho à Mes milles et une nuits, la maladie comme drame et comme comédie, dernier livre de Ruwen Ogien, et l'autrice Catherine Robbe-Grillet présentera un double "Autoportrait à Alain et à Jeanne de Berg". À rebours de l’idée dominante que l’intérêt pour soi constitue forcément un repli identitaire, je souhaite que les propositions du Festival ICE confrontent les spectateurs au fait que toute identité est un processus de construction et de déconstruction. Un vent de liberté soufflera en juin, j’espère qu’il aidera à balayer nos peurs et à éprouver la possibilité d’un monde commun.

Autoportrait à Adama Traoré

Invitée d'honneur de la deuxième édition, Assa Traoré a inauguré la fresque des "autoportraits à" sur la place du village de Saint-Jean-du-Doigt avec la maire Maryse Toquer, en écrivant "Autoportrait à Adama". Ensuite, autour de son livre "Lettres à Adama" en compagnie de Mariama Bangoura, militante du collectif "La Vérité pour Adama", elle est intervenue en racontant l'histoire de l'assassinat de son frère Adama Traoré par les policiers de Beaumont sur Oise le 19 juillet 2016. Des extraits du livre ont été lus. La réflexion sur les violences policières et le racisme d'État a été prolongée par l'écoute d'extraits du "Mix debout" de la musicienne Léonie Pernet, renvoyant aux luttes du comité "La vérité pour Adama"/
© Chill Okubo © Marie Milon

Autoportrait au pays de Rostrenen
Incandescence

Ce spectacle est pensé comme une expérience de poésie destinée à un public qui ne lit pas de poésie — un spectacle dit et chanté, en français, en russe et en breton à partir de textes de Françoise Morvan, de chansons interprétées par Annie Ebrel et de poèmes russes dits et traduits par André Marcowicz. Incandescence réunit un chant de berger, la gwerz de la sorcière (l’une des plus belles chansons du répertoire populaire breton), une formule magique pour « chasser le feu » recueillie dans le Trégor, et un air de kan ha diskan, un chant à danser. Ces mélodies et chansons du patrimoine breton sont mises en relation avec l’un des sommets de la poésie russe, les poèmes fulgurants de Boris Pasternak et, comme en écho, avec un poème d’Anna Akhmatova sur le thème de l’incandescence ; véritable fil rouge du spectacle écrit par Françoise Morvan. Glissant du texte au chant,Annie Ebrel assure la légèreté du passage du breton au français, comme André Marcowicz trame sur le son même du russe l’improvisation en français. Et c’est la contrebasse d’Hélène Labarrière qui vient donner de la profondeur à cette traversée et unir leurs voix.
André Marcowicz, Annie Ebrel et Hélène Labarrière
© Marie Milon

Autoportrait à mon père marin
Les chagrins des marins sont tous les chagrins

«Cette création est née de plusieurs morts successives, un père, une mère, un amour. Elles ont initié mes voyages d’où proviennent ces images. Mon père faisait des photos, il était le seul dans la famille. Sans doute parce qu’il voyageait beaucoup; il était marin. Le marin c’est l’abandon. Le mouvement. Je suis le fil rouge de ce travail, un matériau premier, malléable, disponible, gratuit. Les disparitions à partir desquelles il a été réalisé sont aussi à l’origine d’un héritage : les lettres d’amour de mon père marin, écrites à ma mère lors de ses dernières années de navigation à bord d’un bateau de pêche. Qu'est-ce que l'expérience de la mort est en mesure d'offrir? L'expérience de l'amour peut-elle avoir lieu là où il n'y a aucune possibilité de sauvegarde? Jusqu'où l'absence autorise-t-elle que nous fictionnalisions un tel héritage? Dans l’incapacité de lire ces lettres, je les ai confiées à mes compagnons de travail qui en ont sélectionné des fragments en vue d'une recomposition libre. Les marins font des filles perdues.»
De Clarisse Tranchard et Jérémie Nicolas

Autoportrait au jeune homme de 20 ans
Letzlove

Letzlove - Portrait(s) Foucault est une adaptation de Vingt Ans et Après, un roman écrit par Thierry Voeltzel à la suite de sa rencontre avec le philosophe Michel Foucault, alors qu’il faisait de l’auto-stop. Il avait 20 ans. Cette rencontre a donné lieu à des entretiens. Sur scène le « garçon de 20 ans » répond à une voix, on comprend par la suite qu’il s’agit de celle du philosophe. Il est question de l’engagement politique, de l’homosexualité, de la famille, du rapport au travail, aux études, aux malades ; du monde en somme.
Mise en scène : Pierre Maillet
Avec : Maurin Olles
© Marie Milon

Autoportrait à Sylvia Plath
Fever 103°

Pour Fever 103°, qui pourrait se traduire en français par « 41° de fièvre », la chanteuse et performeuse NicoNote adapte un texte de la poétesse américaine Sylvia Plath (1932 – 1963) aujourd’hui considérée comme une icône de la poésie anglophone et une figure emblématique des luttes féministes. NicoNote propose une performance sonore, forme de voyage initiatique dans la vie de Sylvia Plath, qui met en jeu l’ambivalence de cette poétesse. Fever 103° traduit des états de séparation, un corps inquiété par des pulsions intérieures contradictoires à travers un patchwork sonore passant de Henry Purcell au groupe expérimental Tuxedomoon et par les propres compositions de NicoNote.
NicoNote, Italie
© Marie Milon

Autoportrait à l'animal qui est en vous

Ma Mère est un loup, mon père... est une conférence sur des processus de guérison. Qu’est-ce que nos animaux intérieurs et extérieurs nous disent ? Comment entrer en dialogue avec eux ? Comment, dans une re- lation d’amour, créer de l’espace pour l’animal sauvage de l’autre ? Camilla Graff Junior (aka l’ex-punk-rockeuse Mona Motel) partage avec cette performance ses expériences personnelles et des matériaux intimes : photos, vidéos, jeux et anecdotes familiales.
Camilla Graff Junior, Danemark
© Marie Milon

Autoportrait à la lune noire

Dans le cadre du Festival, Camille Ducellier expose deux projets interactifs, poétiques et relationnels : La Lune Noire et IEL. La Lune Noire , séance d’écoute individuelle Création sonore réalisée en 2016 par Camille Ducellier pour France Culture, La Lune Noire est une plongée astrologique autour de ce point fictif appelé également Lilith. Au cours de cette séance, le public est invité à appréhender ce que la position de la lune noire dans notre thème peut révéler de notre inconscient. Cette expérience se conclura par un échange autour de ses significations astrologiques. La lune noire n’est pas un astre, ni même un élément céleste tangible, elle est un point astronomique. Trois astrologues nous dévoilent ici ses significations et ses interprétations possibles. Connaissez-vous votre lune noire ? Pourquoi est-elle associée à Lilith, déesse des ombres ? Comment interpréter cette zone obscure de notre thème astral ? Ce voyage à 360° autour du zodiaque vous propose de découvrir les mystères de la lune noire, entre mythologie et astrologie.
De Camille Ducellier
© Marie Milon

Autoportrait à iel

IEL, séance de réalité virtuelle, 3 min, 2016 Ce film nous plonge dans les souvenirs d’un jeune homme qu’on ne pourrait appeler ni « il », ni « elle ». Tentative d’un pronom neutre, IEL propose ainsi aux spectateurs une expérience immersive dans la tête d’Alex, un garçon transgenre.A l’aide d’un casque de réalité virtuelle, il est possible d’incarner le corps de ce personnage et de se sentir plus directement en lien avec ses pensées.
De Camille Ducellier
© Marie Milon

Autoportrait à ma grand-mère
Première lecture d’extraits d’un texte en cours et inédit

Autoportrait à ma grand-mère est un texte épistolaire constitué de petits chapitres et de photographies adressés à Julienne Le Breton. Au détour de restitutions de micro conversations, de souvenirs, d’anecdotes, l’au- teure traque le déni sociétal, familial ou intime, et interroge l’héritage de la honte. Qu’est-ce qu’être bretonne sinon être une colonisée de l’intérieur ? Ecrire ce texte, pour Patricia Allio, devient alors une entreprise de libération et de décolonisation de la pensée. C’est ce qui l’a conduite à vouloir étendre cette démarche « d’autoportrait à » et à en faire le thème du Festival ICE.
De Patricia Allio

Autoportrait à Jeanne De Berg
Lecture et rencontre avec l’auteure

Catherine Robbe-Grillet, née en 1930 a écrit de nombreux textes sous différents pseudonymes, notamment celui de Jean de Berg pour L’image publié en 1956 aux Éditions de minuit, d’où découle celui de Jeanne de Berg qui apparaît dans les années 80, notamment lors de la publication de Cérémonies de femmes aux éditions Grasset en 1985. Pour les rencontres de ICE, des extraits de son livre Entretien avec Jeanne de Berg seront lus, en sa présence.
De Catherine Robbe-Grillet

Autoportrait à Alain
Lecture et rencontre avec l’auteure

En 2012, à la suite du décès de son mari, l’écrivain et cinéaste Alain Robbe-Grillet, Catherine Robbe-Grillet entreprend l’écriture d’un texte. Dans ce texte composé de plusieurs courts chapitres, elle exhume des souvenirs de 50 ans de vie commune, décrit des détails de leur vie intime, et tresse portrait et autoportrait de manière aigüe et émouvante.
De Catherine Robbe-Grillet

Autoportrait à Ruwen Ogien
Rencontre autour du philosophe

Auteur d’une œuvre singulière, reconnu comme un philosophe incontournable de notre époque contemporaine, l’œuvre de Ruwen Ogien sera mise à l’honneur au travers de lectures et d’échanges. Confronté à l’expérience du cancer, le philosophe Ruwen Ogien réfléchit dans son dernier livre Mes mille et une nuits, la maladie comme drame et comme comédie au statut du malade. Une méditation incisive contre la tradition du dolorisme et le paternalisme médical. Dans cet essai très personnel, Ruwen Ogien suit et questionne avec humour et perspicacité le parcours du malade, les images de la maladie, les métaphores pour la dire, pour l’ou- blier ou pour en faire autre chose qu’elle n’est. Ne dit-on pas souvent qu’elle serait un défi à relever, un test pour s’éprouver, une expérience qui, une fois dépassée, pourrait même nous enrichir ?
avec Maryline Gillois et la réalisatrice Pascale Breton

Autoportrait à notre époque mouvementée
Mix debout, version inédite

Multi-instrumentiste, militante LGBTQI, DJ, Léonie Pernet est une artiste engagée. En 2013 elle conçoit à New-York un Mix pour Tous percutant et largement diffusé, qui mêle Moondog, Rober t Wyatt, Aphex Twin et des fragments du discours de ChristianeTaubira à l’occasion des débats sur le mariage pour tous. Présente lors de la première édition du Festival ICE avec Hanaa Ouassim dans une proposition de Anne Mulpas, elle revient cette fois toute seule pour partager avec nous son Mix Debout. Petit frère du Mix pour tous, il est né d’une nécessité : celle d’allier, dans une même forme, l’acte créateur et l’engagement citoyen. Ancré dans notre époque mouvementée, ce mix constitue bien une forme originale et politique « d’autoportrait à » polyphonique
De et avec Léonie Pernet

"Quel est ton animal intérieur ?"
Atelier performance

Quel est votre animal intérieur ? Dans cet atelier, nous allons, par le biais de l’animal, toucher à la question de l’identité, de la mémoire et du récit autobiographique. Nous interrogerons l’identité qui nous est donnée par l’autre et l’identité que nous nous donnons nous-mêmes. Grâce à un jeu de rôles, des actions dans l’espace, des prises de parole, le lien avec son partenaire "s’animalise".
par Camilla Graff Juniors

2016

2018

2019

2020

2021